• J'ai Lu ADC

    Je plante le décor. Dimanche matin, soleil radieux. Vue sur mer bleu dur et ciel immaculé. Mon balcon. Froid glacial, le Mistral engourdit les membres et chair-de-poulise chaque molécule de peau. Nevermind. Le sacro-saint café-clope du matin mérite bien ce genre de compromis. Mon esprit s’évade le temps que le nectar ébène coule dans ma tasse Smiley « yeux en forme de cœurs » rose, et va se poser sur le souvenir de ma conversation d’hier soir. Il défriche un peu le terrain, embrumé par le sommeil, et y retrouve une information capitale : j’ai de la lecture. Sourire. Grand sourire. Les coins de ma bouche cherchent une issue dans le secteur de mes oreilles. Je prends alors mon PC sous le bras, m’installe sur mon fauteuil et savoure l’instant. Légèrement tremblante, sûrement à cause du Mistral Glaçant, j’ouvre le fichier et me plonge avec délectation dans cette histoire rock ‘n rollesque à souhait, précise comme la pointe d’un talon aiguille aiguisé par une fashionista avide de chair, souriante comme le Joker sous ecstasy un soir d’abandon total aux plaisirs de la vie la vraie. #ApeuPres

     Je parcours les pages le souffle court, fébrile, emmenée par le tourbillon du verbe et la mise en page atypique. Un régal. Chaque mot est un véritable bonbon, enveloppé dans des phrases colorés et scintillantes comme les emballages de papillottes (c’est Noël ou bien ?!). L’art et la manière. Sensations. Ravissement. Vingt-trois pages, vingt-trois raisons de sourire d’une oreille à l’autre. Rester ainsi jusqu’à la suite…  Un sacré bitchy vertigo.

     

    Retrouvez Bitchy Vertigo Vanitas par Antoine Del Cossa sur Amazon et Blurb

    « Paris, 13 janvier 2004 - Sur Quel Pied Danser... (16)Paris, 15 Janvier 2004 - La Vie Est Courte (17) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :