• La Vierge

    La peau moite et encore toute essoufflée

    Elle le regarde tendrement

    Heureuse pour un instant

    Changée pour l’éternité

     

    La tête posée sur l’oreiller

    D’une main tremblante elle lui caresse les cheveux

    Une larme perle à ses yeux

    Et sur ses lèvres un sourire apparaît

     

    Elle s’endort en emportant ce souvenir

    Le souvenir de cet instant volé

    Qu’elle ne pourra faire revenir

    Mais qu’elle n’oubliera jamais

     

    Elle s’endort heureuse,

    Jeune et innocente ;

    Elle s’endort amoureuse,

    Naïve et charmante

    « Nuits BlanchesLa Fille »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :