• -Discernement. -Cernement ?

    Je pense foncièrement que le fait d'avoir laissé faire et dire certaines choses, certaines plaisanteries, depuis longtemps, a contribué à "l'écrasement" de la femme. Les petites blagues dites sexistes.
    -C’te meuf c’est tellement une bombe qu’elle fait concurrence à Daesh. J’lui planterais bien mon missile ! *yeux rivés sur le décolleté*
    -Vise moi cette carrosserie… Sacrés pare-chocs la gonz, j’vais lui casser son train arrière *sourire pervers mais pas trop*

    Ainsi que les petites piques homophobes qui amusent encore probablement, et pas que ceux de #LMPT. 
    -Tiens, t’as mis ta chemise de pédé aujourd’hui ? Ben oui, le rose, c’est pour les pédés ! *rire gras*
    -Vazy tu’m’fais pas la bise j’suis pas un pédé moi ! *check viril*


    Tout comme les blagues sur les Bamboula et autres Salomon ont bien évidemment aidé à développer une forme de racisme.
    -Qui m’a piqué mon agrafeuse ? Hey Momo fais voir tes poches espèce de voleur *regards complices*
    -On va boire un coup ce soir ? Et David, tu nous fais pas le coup du portefeuille oublié hein ! Ouais ouais ouais… On sait comment vous êtes, les juifs… *fou rire général*

    Sans oublier les moqueries « régionales » à propos de la consanguinité, la débilité, les accents… Les vannes sur les gros, ET LES PORTUGAIS QUI NE SAVENT QUE CONSTRUIRE DES MURS ! Et tandis que beaucoup d’handicapés se battent pour qu’on continue à se foutre de leur gueule, pour se sentir enfin un peu comme tout le monde….

    Oui, tout ça a obligatoirement aidé à certaines déviances. Tout ça nous a amené à avoir peur des autres, plus que de raison. Tout ça nous a menés à une autocensure radicale, à une censure outrancière, à des levées de boucliers ridicules. Et à des flots de récupération. Les frustrés en profitent pour se venger, les médias et assimilés pour essayer de faire le buzz. Et puis il y a tous ceux qui parlent au nom des autres. Demandons d’abord aux noirs, arabes, handicapés et autres « minorités visibles » (j’ai vomi un peu en écrivant cette expression, pardon) ce qu’ils en pensent. Pour mémoire, ce sont des gens « normaux » qui ont fait un procès à Patrick Timsit, pas les trisomiques (je vous vois venir, les adeptes du #LundiNoLimit, avec votre ‘’Pour ça il faut un cerveau en bon état LOL’’) (et je vous applaudis des deux mains) (oui parce que moi j’en ai deux, pas comme Philippe Croizon) (MAIS ARRÊTEZ MOI BORDEL).
    Bref. Vous avez compris ce que je voulais dire.

    Mais tout ça, ça doit continuer d'exister. On doit pouvoir continuer à être misogyne, raciste, irrespectueux, premier degré, à condition que ce soit de l'humour. On ne doit pas apprendre à nos enfants à se taire, mais à discerner. Le bien du mal, l'humour de la méchanceté, la fiction de la réalité. On doit leur apprendre que les mots ont un sens, un double, un contre, un SENS. De l'humour.
    Et bien sûr, on doit pouvoir se reposer sur la justice de notre pays pour que ceux qui seraient coupables d’actes ou de paroles RÉELLEMENT racistes, misogynes, insultants soient punis comme il se doit.
    Réfléchissez avant de vous offusquer. Si ce monde va trop vite, sommes nous vraiment obligé de le suivre ?

    Pour conclure, quelques pépites de tweets illustrant mon propos. Les gens y figurant ne sont ni racistes, ni misogynes, ni méchants. Ils plaisantent. On a le droit de les trouver drôles, ou pas. Mais on n’a pas le droit de donner un sens erroné à leurs propos.

    (et si vous les trouvez drôles, je vous conseille le #LundiNoLimit et la sélection #IlEstOùLeRespect par @Eve_undivided chez @TheTlers pour en trouver d'autres)

    Et bon vent à la #TeamPremierDegré o/


    -Dicernement. -Cernement ?
     

     

     










    -Dicernement. -Cernement ?

    -Dicernement. -Cernement ?

    -Dicernement. -Cernement ?

    -Dicernement. -Cernement ?



    -Dicernement. -Cernement ?

     

     

     

     

     

     

    -Dicernement. -Cernement ?

     

     

     




    -Dicernement. -Cernement ?


    -Dicernement. -Cernement ?

     

     

     

     



    -Dicernement. -Cernement ?

     



    -Et si vous souhaitez suivre mes mots, il y a la 
    newsletter. N'hésitez pas-

     

    « Liberté, égalité, va t'faire niquer

  • Commentaires

    1
    vireloup
    Dimanche 8 Octobre à 15:30
    vireloup
    Pas faux, mais je suis juste un peu sceptique lorsque tu dis qu'il faut apprendre à certains la valeur des mots. Ils sont souvent trop bas de plafond pour comprendre autre chose que leur propre petite conception mesquine sur les femmes. Ils sont nombreux en général, ces cons-là. Cela n'empêche pas qu' il fasse le faire. Que des mâles alpha comprennent ou non, les femmes, il ne faut pas vous laisser faire. C'est donc la valeur du non qu'il faut imposer.
    Remarque en passant où, les mâles alpha sont aussi bétas...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :